Accueil News De la réalité virtuelle chez Volkswagen
De la réalité virtuelle chez Volkswagen
0

De la réalité virtuelle chez Volkswagen

0

Volkswagen est un leader de l’automobile. Volkswagen est à la pointe en matière d’efficacité de production mais ce n’est pas pour autant que l’entreprise compte s’arrêter là. Nous avions déjà vu les showrooms en VR de DS Automobiles et  les nouvelles améliorations de General Motors en VR. Il semblerait maintenant que le virage automobile vers la VR s’amorce de plus en plus. L’entreprise allemande va en effet bientôt intégrer cette technologie dans ces méthodes de conception. Résultats ? Une baisse des coûts et du temps de production.

La Réalité Virtuelle, une méthode pour diminuer les coûts de Volkswagen ? 

Connaissez-vous le Virtual Engineering Lab ? Il s’agit d’un atelier de production de Volkswagen à Wolfsburg. Dans cet atelier géant, des ingénieurs allemands testent des nouvelles techniques pour diminuer les coûts de production. Parmi ces techniques, la visualisation grâce à la réalité virtuelle. Maintenant, lorsque la firme allemande veut tester différents modèles, elle commande une panoplie de pièces différentes à différents fournisseurs. Capot, rétroviseurs, jantes, volants, sièges et mêmes boulons sont testés plusieurs fois. Plusieurs tailles, plusieurs formes, plusieurs coloris. Tout cela à un coût. De nombreuses pièces ne seront jamais utilisées. De plus, cela prend du temps : le temps de production par les fournisseurs. Un énorme gâchis et des process toujours plus longs

Quid d’une modélisation en VR de toutes ces pièces d’essai ? Cela donnerait certainement un coût quasi-nul et un temps de production réduit. Un gain dans les postes de coût et une hausse du profit de Volkswagen donc ! Ces méthodes ne sont pas encore au point et des progrès doivent être encore faits. Cependant, Frank Ostermann, ingénieur en génie informatique du virtual Engineering Lab, jure que les choses vont bientôt changer : « Il y a quelques années, tout cela était de la science-fiction. Maintenant, c’est ainsi que nous allons développer nos prochains modèles »