Accueil News Viro Media : développer des Apps AR est encore un peu plus facile
Viro Media : développer des Apps AR est encore un peu plus facile
0

Viro Media : développer des Apps AR est encore un peu plus facile

0

Lorsqu’il s’agit de produire du jeu vidéo à succès pour la réalité virtuelle ou pour la réalité augmentée, il est impossible de battre les ingénieurs et les développeurs d’Unity ou d’Epic Games. Ils ont un savoir faire inégalable, une imagination démesurée et une force de travail qui leur permettent de sortir ce qui se fait de mieux sur le marché actuel de la VR ou de l’AR. Cependant, le développement ne devrait pas être réservé aux esprits géniales qui passent leurs journées sur ces activités. On devrait démocratiser ce développement et simplifier les accès. C’est autour de cet objectif que Viro Media a conduit ses derniers projets. Si le monde des jeux vidéos sera réservé aux professionnels, la startup compte bien permettre aux « néophytes » de développer quelques Apps AR/VR.

Enfin, par néophyte on ne parle pas de vous et moi, on parle de personnes qui ont déjà quelques bases dans les langages de programmation. Seulement, pas dans les langages de programmation habituellement utilisés pour le développement d’Apps AR.

Viro Media compte bien rendre le développement d’Apps AR beaucoup plus facile, rapide et efficace grâce à de nouveaux outils !

Viro Media ouvre donc les portes du développement d’Apps AR aux développeurs qui utilisent les langages Javascript et React, et leur donne donc l’opportunité de créer des filtres de réalité augmentée. On ne va pas se le cacher plus longtemps, cela est énormément facilité par la sortie de l’ARKit d’Apple et l’iOS 11.

L’entreprise a levé plus de 2.5 millions de dollars le printemps dernier. Et ils sembleraient que les derniers développements de l’ARKit et de l’ARCore redonnent encore un peu plus de propulsion à cette startup qui connait déjà un grand succès! Elle a notamment lancé  Figment AR, qui vous donne une entrevue de l’étendue du pouvoir de la plateforme. Vous voulez vous y inscrire? C’est par ici.