Accueil Dossiers Zoom sur la technologie Tango de Google
Zoom sur la technologie Tango de Google
0

Zoom sur la technologie Tango de Google

0

Lorsque Google se met à travailler sur des projets, c’est souvent du lourd. Google est un géant de la Silicon Valley qu’on ne présente plus et son pouvoir est quasiment monopolistique. Et il faut dire que l’entreprise n’est pas prête de s’arrêter. Elle a notamment fait un grand pas en avant quand, en 2016, elle a décidé de lancer Tango. Tango? mais qu’est-ce que c’est? Tango est une technologie qui utilise des capteurs infrarouges pour « mapper » des espaces intérieurs, ce qui permet ensuite aux développeurs de développer des Apps et d’autres outils de réalité augmentée. Car oui, la réalité augmentée est une technologie qui superpose des éléments virtuels dans le monde réel. Or, pour que ces deux mondes cohabitent, il faut tout d’abord que le monde virtuel ait bien pris connaissance, ou plutôt « mappé » le monde réel, et c’est là que Tango intervient. Google a utilisé Tango pour conclure d’intéressants partenariats commerciaux, comme celui avec Lowe’s afin de créer des logiciels qui indiquent aux consommateurs où se trouvent les objets et produits qu’ils recherchent … à l’intérieur même d’un magasin! Cependant, jusqu’à présent, seulement quelques smartphones plutôt obscurs sont compatible avec Tango et ses lourdes conséquences technologiques.

La technologie Tango de Google permet notamment de « mapper » des espaces intérieurs réels afin de les rendre compatible avec des éléments virtuels, et donc créer des expériences de réalité augmentée! 

Google a de rares atouts que beaucoup lui jalousent. Tout d’abord, l’entreprise a investi dans la réalité augmentée depuis plus longtemps que n’importe lequel de ses concurrents. Ensuite, Android domine le marché des smartphones. Même si l’ARKit d’Apple risque de faire mal, la forte présence d’Android devrait aider à écouler Tango auprès des consommateurs.

Mais le géant américain possède quelques faiblesses. Android est fragmenté parmi une myriade infinie de smartphones, aux qualités complètement différentes. Par exemple, on ne peut pas comparer les derniers modèles de Samsung à ceux d’ASUS. Et pourtant, les deux utilisent Android. Et c’est là que le problème se pose : la domination d’Android n’est pas si ancrée que cela. Au moins, les iOS se reposent tous sur des iPhones solides et avec de fortes capacités.