Accueil Apps VR Un investissement de $5M pour STRIVR afin d’étendre son activité
Un investissement de $5M pour STRIVR afin d’étendre son activité
0

Un investissement de $5M pour STRIVR afin d’étendre son activité

0

Si la réalité virtuelle plaît de plus en plus aux entreprises, c’est pour sa capacité à élaborer des univers de simulation propices aux entraînements et formations de professionnels. L’entreprise STRIVR a récemment bénéficié d’un apport de $5M afin de développer son activité liée au développement de simulateurs en réalité virtuelle.

Cette firme américaine est originellement spécialisée dans la réalisation d’environnements en VR dans le domaine sportif et notamment l’entraînement de joueurs professionnels comme dans le football américain.

STRIVR

Créer des simulations VR pour la vente, la sécurité et les RH

Bon nombre d’athlètes ont donc recouru à un casque VR et leur savoir-faire afin de mémoriser une formation particulière, visualiser une combinaison spécifique et ainsi arriver à la reproduire sur le terrain.

Mais STRIVR n’entend pas se réduire au domaine sportif et aimerait développer sa plateforme éducative dans des domaines comme la vente, le service client, la sécurité ou encore les ressources humaines.

La société fondée par Derek Belch, ancien joueur des Cardinals d’Arizona, et Jeremy Bailenson, développera donc de nouveaux scénarios dans des domaines tout à fait nouveaux afin d’améliorer la formation des travailleurs dans ces différents domaines.

STRIVR
Après le sport, STRIVR aimerait développer des applications pour la vente, la sécurité ou encore les ressources humaines

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans le domaine sportif afin de former les athlètes et d’améliorer leurs performances. Le basketteur DeAndre Jordan effectuait récemment des séances en réalité virtuelle afin d’augmenter sa réussite dans les lancers francs et donc celle de son équipe en NBA.

Afin de mener à bien son projet d’apprentissage expérimental en VR, STRIVR pourra compter sur un investissement de $5M provenant d’entreprises comme BMW i Ventures et AdvancIt Capital ou encore Signia Venture Partners.

Cette initiative vient nous rappeler que la réalité virtuelle est loin de se résumer à un banal instrument de divertissement et que l’apport en connaissances est susceptible de former des travailleurs sur des tâches comme la maintenance, le pilotage d’engins de chantier, l’intervention dans des situations à risque, le tout sans faire courir de danger à l’utilisateur du casque.