Home Dossiers Le son binaural 3D ou l’importance du son dans une expérience en VR
Le son binaural 3D ou l’importance du son dans une expérience en VR
0

Le son binaural 3D ou l’importance du son dans une expérience en VR

0

Qu’est-ce qu’une bonne expérience en réalité virtuelle ? Une expérience durant laquelle l’utilisateur oublie qu’il porte un casque VR et qu’il évolue dans un univers factice. L’immersion est le facteur clé d’une expérience réussie. Pour cela, il faut un décor crédible, esthétique et détaillé mais également une bande son captivante et au plus proche du réel. Dans la vraie vie, les sons environnants proviennent de plusieurs points géographiques : un avion passe au dessus de votre tête alors qu’un couple discute à côté de vous et que vous suivez une moto bruyante. Difficile de retranscrire tout cela dans votre création de contenu 360 ! Il s’agit pourtant d’un critère décisif, que l’on appelle son binaural, pour une expérience immersive réussie.

Son binaural : la spatialisation du son en 3D ! 

Le processus d’écoute de l’oreille humaine passe par plusieurs étapes qui permettent non seulement de capter un son mais également de le situer dans l’espace. L’individu peut notamment reconnaître son environnement partiellement rien qu’en utilisant les sons. Pensez aux moments où vous approchez d’une cascade sans encore l’apercevoir. Un enfant qui pleure ? Vous êtes probablement proche d’un landau. Des hurlements de loups sauvages ? Vous devez être dans une forêt. Des gouttes de pluie sur de la taule ? Vous êtes dans un hangar. Vous avez saisi l’idée.

Ce processus est complexe et inconscient, il est donc difficile de le recréer dans un univers en réalité virtuelle. C’est pourtant indispensable. Imaginez une absence de spatialisation : l’immersion n’est plus possible. L’acoustique est donc un élément prépondérant que toute entreprise devrait prendre en compte lorsqu’elle entame un processus de création à 360.

Une bonne gestion de la spatialisation du son permettra également un meilleur « storytelling ». Imaginez un univers de jeu vidéo à la Silent Hill ou Resident Evil. Vous entendez des bruits de pas dans votre dos. Avez-vous d’autres choix que de vous retourner ou bien de partir en courant ? Pas vraiment. Ainsi, les créateurs de jeux vidéos peuvent bénéficier d’une bonne maîtrise du son binaural pour forcer leurs utilisateurs à produire certaines actions. Un concept à ne pas négliger donc !