Accueil News La réalité virtuelle, à consommer avec modération ?
La réalité virtuelle, à consommer avec modération ?
0

La réalité virtuelle, à consommer avec modération ?

0

Alors que la technologie de réalité virtuelle prend toujours plus d’ampleur dans notre vie quotidienne, les effets de cette technologie sur notre santé restent assez flous. Il est souvent reproché à la VR de provoquer nausées et vertiges. Un ophtalmologue français s’est également penché sur les effets de la réalité virtuelle sur notre oeil.

Le professeur Gilles Renard regrette notamment les effets de la VR sur la rétine de l’utilisateur qui, en cas de visionnage prolongé, pourrait avoir des effets nocifs pour la qualité de sa vue.

En plus des traditionnels vertiges et sensations de malaise provoquées par cette technologie, porter un casque trop longtemps nous expose à une lumière de l’écran qui à terme pourrait provoquer des lésions rétiniennes.

sante realite virtuelle
L’usage de la VR pourrait particulièrement dégrader la vue des adolescents et enfants utilisant cette technologie

Une lumière endommageant notre rétine

En particulier, cet altération de l’œil affecterait plus durement les jeunes enfants et les adolescents très friands de réalité virtuelle notamment en matière de jeux vidéos et divertissement.

Ce constat du Directeur scientifique de la Société française d’ophtalmologie n’est pas la première critique adressée à la réalité virtuelle. Des études récentes laissaient apparaître les problèmes d’hygiène que pose le port d’un casque par plusieurs personnes successivement comme avec la transmissions d’un herpès oculaire.

sante realite virtuelle
L’exposition à une lumière émanant de l’écran provoquerait des lésions rétiniennes

Gilles Renard préconise donc de réguler le temps d’exposition aux casques VR à une dizaine de minutes afin que notre oeil soit le moins possible exposé à la fameuse lumière responsable de la déformation de la rétine. Le professeur précise qu’il n’existe pas encore de preuves empiriques d’une telle conséquence mais il souligne les problème provoqués par les smartphones et tablettes sur notre vue.

Pas de quoi freiner l’adoption d’une telle technologie mais cette prise de position vient nous rappeler qu’il convient de ne pas abuser des bonnes choses. L’immersion à 360° est aussi une expérience à laquelle notre cerveau n’est pas habitué, et il serait dommage de dégrader sa santé pour s’être trop diverti.