Home Dossiers Pourquoi les salles d’arcade VR ont le vent en poupe
Pourquoi les salles d’arcade VR ont le vent en poupe
0

Pourquoi les salles d’arcade VR ont le vent en poupe

0

Il y a un nouveau jeu en ville : les salle d’arcades pour la réalité virtuelle (VR) surgissent pour permettre aux gens d’expérimenter les mondes générés par ordinateur. L’avantage ? Vous pouvez le faire sans avoir à acheter un casque.

« Il n’y a pas grand-chose à faire si vous avez 13, 14, 15 ou 16 ans après l’école si vous ne faites pas de sport », a déclaré George Casseus, responsable du développement commercial de Yokey Pokey. «Vous ne voulez pas que vos enfants jouent à des jeux vidéo à la maison, ils viennent ici, ils jouent avec leurs amis, ils font aussi plus de choses actives à l’intérieur d’ici. »

Selon SuperData Research, l’industrie naissante des jeux vidéo a gagné 286,7 millions de dollars l’année dernière, mais pourrait atteindre 2,3 milliards de dollars d’ici 2020. Bien que vous puissiez acheter des Google Cardboard pour 15 dollars, vous pouvez utiliser votre smartphone. Oculus Rift de Facebook commence à 399 $, tandis qu’un HTC Vive commence à 599 $ – pour ne pas mentionner les ordinateurs et autres équipements dont vous aurez besoin pour exécuter des expériences de VR haut de gamme.

Yokey Pokey est l’une des huit salles d’arcade VR qui ont vu le jour à New York au cours des dernières années, bien qu’il existe d’autres lieux qui offrent de la VR dans le cadre de leurs activités. Le site, qui a été lancé à l’automne 2017, compte 42 casques allant du Playstation VR, à l’Oculus Rift, ou le HTC Vive et ke Samsung Gear … avec une trentaine de joueurs jouant en même temps aux heures de pointe selon Casseus.

Les prix commencent à 25 $ pour 30 minutes. ! 

Comme on pouvait s’y attendre, beaucoup de clients de Yokey Pokey sont des enfants. Il organise des fêtes d’anniversaire tous les week-ends, et prévoient un tournoi de  «Minecraft» VR … puisqu’il s’agit d’un de ses jeux les plus populaires. Mais le lieu tente également de répondre à une clientèle plus âgée, y compris en organisant des soirées de peinture pour les adultes où ils peuvent peindre en 3-D.