Accueil News Entrainer les robots grâce à la réalité virtuelle
Entrainer les robots grâce à la réalité virtuelle
0

Entrainer les robots grâce à la réalité virtuelle

0

Les robots savent de mieux en mieux faire face à la complexité du monde réel, mais ils ont encore besoin d’un coup de main pour faire leurs premiers pas en dehors des conditions de laboratoire, qui sont facilement définies. C’est ce que propose un nouveau terrain de formation en réalité virtuelle appelé AI2-THOR, créé par des chercheurs de l’Institut Allen de Seattle pour l’intelligence artificielle.

C’est un modèle VR interactif de scènes du monde réel, comme la cuisine ou le salon dans une maison ordinaire, qui permet à une A.I. d’apprendre à faire face à notre monde. Ces expérimentations sont rapides et  beaucoup moins risquées, aussi bien pour les robots que pour les humains avec lesquels ils interagissent.

À l’heure actuelle, la plupart des algorithmes commerciaux de machine learning apprennent à connaître le monde à partir d’ensembles de données constitués de vidéos et d’images fixes. Cette approche a certainement ses avantages, comme le prouvera un rapide coup d’œil sur le nombre d’avancées liées à la robotique au cours des dernières années. Cependant, ce n’est pas nécessairement une alternative fiable  à l’opportunité d’interagir physiquement avec le monde réel … où intervient AI2-THOR.

Le projet THOR est un acronyme qui signifie «La Maison des inteRactions». Le terrain d’entraînement, créé à l’aide du moteur graphique Unity, est en développement depuis l’été 2016. La première version du logiciel proposait 120 scènes différentes, basées sur les cuisines, les salons, les chambres et les salles de bain. Chacune comporte des éléments appropriés à l’endroit où interagir, comme un micro-ondes pouvant être ouvert dans la cuisine, ainsi que des modèles physiques réalistes. Le détail inclut même de telles minuties comme des baignoires vides et pleines et des pommes tranchantes.

À l’avenir, l’équipe d’AI2-THOR prévoit de l’améliorer davantage en ajoutant des objets dotés d’une physique non rigide, permettant aux robots de s’entraîner à fabriquer des lits ou à déplacer des vêtements. (bientôt un robot domestique ?)

Le logiciel open-source est déjà disponible pour les utilisateurs, et n’importe qui peut le télécharger et personnaliser les différentes scènes selon leurs spécifications. Espérons que des initiatives comme celle-ci permettront aux robots d’être encore plus intelligents.