Home Apps VR La VR au service des organismes de charité
La VR au service des organismes de charité
0

La VR au service des organismes de charité

0

C’est pour le moins une utilisation originale de la réalité virtuelle que quatre cent personnes ont pu expérimenter en décembre dernier au Metropolitan Museum of Art. En effet les invités de ce diner de bienfaisance ont été transportés à des milliers de kilomètres de New-York dans un village éthiopien.

charity : water
Les invités équipés d’un casque Samsung Gear VR ont pu visiter un village éthiopien

C’est l’association « Charity : Water », une organisation à but non lucratif finançant des projets visant à faciliter l’accès à l’eau potable qui a eu l’idée d’une telle expérience immersive.

Des New-yorkais plongés dans un village d’Éthiopie

C’est à l’issue de ce dîner que les convives ont pu s’équiper d’un casque Samsung GearVR pour visionner un documentaire en réalité virtuelle. Dans la peau d’une adolescente de 13 ans, Selam, et de ses proches, ils ont pu constater la vie de cette famille après avoir été équipée en eau courante.

Jamie Pent, réalisateur du documentaire, a profité de cet instant pour circuler entre les invités stupéfaits par cette expérience d’un nouveau genre. À la clef, les généreux donateurs se sont d’ailleurs engagés à verser la somme de 2.4 millions de dollars afin de financer des projets de l’association, bien plus que ce que l’association espérait.

charity : water
Des expériences similaires ont déjà été produites comme une immersion dans la vie d’une réfugiée syrienne

Le réalisateur déclare à ce propos : « C’est difficile de comprendre la crise de l’accès à l’eau simplement au travers de statistiques. Nous parlons d’êtres humains, cette situation nous aurions pu la vivre, nous ne l’avons pas vécu mais nous avons la capacité d’aider les gens qui y sont confrontés. »

« Water : Charity » n’est pas le seul organisme de charité ayant recours à la réalité virtuelle pour sensibiliser la population. La réalité virtuelle est un moyen de sensibiliser davantage les potentiels donateurs et d’augmenter in fine les dons reversés à ces associations. Le seul frein vient du coût d’un tel projet, tourner un film en réalité virtuelle reste encore onéreux et c’est pourquoi il n’est pas rare que ces associations fassent appel à de grands groupes pour financer de tels projets.

Selam et sa famille ont même eu le droit de visionner le film équipé du casque de réalité virtuelle. Après avoir retiré son casque, l’adolescente a simplement déclaré en souriant : « Merveilleux ».

En vidéo, le film présenté aux invités lors du diner annuel de l’association :