Accueil Dossiers Comment développer du porno en VR?
Comment développer du porno en VR?
0

Comment développer du porno en VR?

0

Ce n’est plus un secret, l’industrie du porno adore la réalité virtuelle, qui lui donne des milliers d’opportunités pour conquérir un marché encore plus large et pour lui offrir des expériences d’une plus grande qualité. Des expériences qui permettent de (presque) concrétiser les fantasmes les plus ambitieux. Selon Pornhub, leur plateforme de vidéos en réalité virtuelle recevrait plus de 500 000 vues chaque jour, ce qui est énorme. Du porno qui vous place au coeur de l’action. Adieu la sensation d’être un simple spectateur. Cependant le porno en réalité virtuelle en est encore au stade embryonnaire en terme de développement. Les utilisateurs n’ont accès qu’à un nombre limité de plateformes, avec peu de variétés entre les scènes proposées. Pour les acteurs, le porno en réalité virtuelle peut être cher, inconfortable, long et intimidant à produire. D’ailleurs, à quoi pourrait bien ressembler un tournage de scène pornographique en réalité virtuelle? GQ a parlé à des acteurs et à des professionnels de l’industrie pour avoir quelques précieux « insights » sur le déroulement des scènes. Et la réalité est bien loin de ce qu’on pourrait imaginer.

Tourner du porno en réalité virtuelle: les défis arriver à produire du contenu à 360 degrés qui ait l’air fluide, optimisé et véritablement immersif pour le spectateur ! 

Les entrepreneurs ont bien du mal à réaliser du porno en réalité virtuelle qui soit optimiser. En réalité, les scènes ne peuvent pas être rejouées et, à chaque mouvement, les réalisateurs prient pour qu’aucun bras, doigt ou morceau de jambe ne soit coupé. Les défis sont nombreux avec le passage à la 3D. Et les acteurs ressentent cette pression pendant qu’il sont entrain de « jouer » la scène.

Les scènes sont alors très couteuses et le matériel requis se vend à un prix encore prohibitif. En réalité, les tournages sont sources de frustration. Si la caméra offre de nouvelles possibilités pour le spectateur, elle limite fortement les positions et les mouvements dans lequel les acteurs peuvent s’engager. Les acteurs l’avouent, non sans déception, « tourner du porno en réalité virtuelle c’est comme avoir un champ limité de possibilités, le plaisir est bien moindre ».

Les autres défis sont nombreux. Par exemple, les actrices doivent être à des distances précises des caméras. Si elles s’approchent trop, le champ est gâché et la vidéo doit être recommencer. Généralement, les acteurs masculins ne peuvent pas bouger de leur position et c’est à la caméra de se mouvoir autour d’eux.