Accueil Apps VR La police néerlandaise s’intéresse à la réalité augmentée
La police néerlandaise s’intéresse à la réalité augmentée
0

La police néerlandaise s’intéresse à la réalité augmentée

0

Si la réalité augmentée intéresse les secteurs de l’ingénierie et du bâtiment afin d’améliorer la productivité dans ces secteurs, c’est pourtant un tout autre acteur qui pourrait bénéficier de cette technologie. La police néerlandaise s’intéresse ainsi à la réalité augmentée pour résoudre ses enquêtes.

L’idée serait d’équiper les policiers d’un casque AR pour qu’ils puissent travailler plus efficacement sur les scènes de crime. La visière serait ainsi en mesure d’afficher des informations ou des notes prises par les enquêteurs au cours de leur investigation.

police

Améliorer la détection d’indices sur une scène de crime

Mais surtout, des experts à distance pourraient guider les officiers sur la scène de crime en leur affichant des indications directement sur la visière afin d’accélérer une enquête et améliorer la communication entre les différentes parties de la police.

Dragos Datcu, Chercheur dans l’entreprise de réalité augmentée Twnkls à Rotterdam, s’exprime : « À présent, nous avons suffisamment de bons logiciels et du matériel de qualité afin d’utiliser la réalité augmentée sur les scènes de crime. Dans 6 mois la police sera en mesure d’acquérir tout l’équipement nécessaire. »

Cette initiative n’est pas sans évoquer celle de la réalité virtuelle utilisée dans une cours de Justice afin de transporter des juges sur une scène de crime en vue d’un procès.

L’idée originelle est de pouvoir guider le policier la première fois qu’il arrive sur une scène de crime afin de détecter des indices potentiels mais aussi des dangers qu’il ne voit pas par manque d’expérience.

police
Un expert pourrait guider l’enquêteur en lui affichant des détails sur la visière

Relié avec un expert qui grâce à une caméra embarquée voit la scène, l’enquêteur transmettra des informations au policier sur place comme la présence de fumée toxique ou d’objets dangereux via le casque AR.

Par ailleurs l’expert derrière son écran peut ajouter des annotations et des remarques qui s’afficheront sur la visière du casque du policier. Nick Koeman, conseiller en innovation dans la Police Nationale des Pays-Bas, déclare : « Nous avons essayé ce système et cela apporte énormément dans différents secteurs de la police. »

Bien que cet outil ne soit pas suffisant pour arrêter quelqu’un, il permet également de réduire drastiquement le nombre d’enquêteurs sur une scène de crime et donc le risque de contaminer celle-ci avec des empruntes.