Home News Nike vend ses sneakers grâce à la réalité augmentée
Nike vend ses sneakers grâce à la réalité augmentée
0

Nike vend ses sneakers grâce à la réalité augmentée

0

Acheter des sneakers à édition limitée est parfois compliqué et pas toujours très drôle. La quête est longue, les queues dans les magasins n’en finissent plus, les modèles sont parfois épuisés et il faut parfois se battre avec un autre client pour obtenir la dernière paire. Des entreprises, à l’instar de Nike, ont décidé de passer le canal digital pour écouler la majorité de leurs stocks. Cependant, vendre des chaussures sur internet comporte son lot de difficultés. Il faut dire que les revendeurs utilisent maintenant des logiciels, des bots et des algorithmes très rapides pour pouvoir être les premiers sur l’achat d’une paire de chaussures. 

Ces logiciels « auto-buying » sont une véritable plaie pour l’industrie du retail. Cependant, il semblerait que Nike ait trouvé la parade. L’entreprise a commencé des phases de test de la technologie en Juin dernier lors de la sortie de la paire de SB Dunk High Pro « Momofuku », un modèle conçu en collaboration avec le chef David Chang. 

Lors de la sortie de cette paire de sneakers à édition limitée, Nike a décidé de la vendre uniquement à travers l’App SNKRS, disponible uniquement sur iOS. La seul façon d’acquérir cette magnifique paire à un prix très onéreux? Utiliser la réalité augmentée.

Pour débloquer la paire de chaussures dans l’application, vous deviez aller sur la page produit, cliquer sur le modèle 3D de la paire de chaussures puis pointer la caméra de votre smartphone sur un menu du restaurant Chang Fuku … en plein New York. La technologie n’était pas limitée à un menu « physique », vous pouviez également pointer votre caméra sur la version digitale du menu. Ensuite vous aviez des éléments en réalité augmentée qui vous permettaient d’acheter la chaussure.

Nike a donc utilisé la réalité augmentée pour combattre les bots. Nike veut des interactions physiques pour ses acheteurs. Et cela semble marcher. Il faut également préciser que l’entreprise avait déjà utilisé la réalité augmentée pour ses ateliers de conception.