Home Apps VR À la rencontre de Nicolás Alcalá, réalisateur de films à 360° !
À la rencontre de Nicolás Alcalá, réalisateur de films à 360° !
0

À la rencontre de Nicolás Alcalá, réalisateur de films à 360° !

0

La réalité virtuelle semble chaque jour réinventer la manière de filmer et de vivre des expériences immersives. En particulier, le monde du cinéma y voit là une nouvelle façon de capter l’attention du spectateur en lui permettant d’interagir avec le film qu’il visionne.

Les réalisateurs et studios de renom s’emparent donc de cette technologie comme Alejandro Iñárritu ou Lucasfilm afin d’offrir des sensations nouvelles au spectateur. L’équipe de 360natives a eu la chance d’interviewer Nicolás Alcalá, dirigeant du studio VR The Future Lighthouse.

360N : Peux-tu nous présenter ton travail ?

Je travaille dans le monde du cinéma. J’ai réalisé un film et plusieurs court métrages. Avant d’avoir achevé mes études, j’ai réalisé un film avec près de 200 personnes intitulé « El cosmonauta ». La particularité de celui-ci est qu’il a été financé à partir d’une campagne de crowdfunding réunissant près de 5,000 personnes. Nous avons ainsi pu lever près d’un demi-million de dollars.

nicolas alcala
Nicolás Alcalá a réalisé le film « El cosmonauta » à partir d’une campagne de crowdfunding

Toutes ces expériences m’ont appris à écrire, à créer du contenu visuel, à attirer de l’audience, ect. Mais surtout j’ai connu des échecs m’ayant permis de progresser dans mon travail. Depuis, j’ai créé une entreprise appelée The Future Lighthouse, un studio de réalité virtuelle dans lequel nous créons des expériences immersives transformant la façon dont on raconte une histoire.

360N : Comment est née cette vocation chez toi ?

Il se trouve que je m’apprêtais à quitter le monde du cinéma. J’ai essayé avec « El cosmonauta » d’apporter de l’innovation dans l’industrie cinématographique mais ça n’a pas plu. Cette dernière est particulièrement réticente au changement.

Puis j’ai eu la chance de tester un casque de réalité virtuelle pour la première fois. J’y ai trouvé là la parfaite combinaison entre technologie et narration. Cette alliance fonctionnerait alors grâce aux innovations des entreprises désireuses de changer ce statu quo. Cette nouvelle technologie nous permet d’en apprendre tous les jours, parfois c’est comme si on repartait de zéro.

nicolas alcala
Nicolas est le créateur du studio The Future Lightouse où il réalise des films et expériences en VR

360N : Peux-tu nous décrire un de tes projets lié à la réalité virtuelle ?

Notre projet phare pour les prochaines années s’appelle Melita. C’est un court-métrage animé de 20 minutes qui sera interactif et en réalité virtuelle. Ce sera le premier épisode d’une trilogie racontant l’histoire d’Annaya. Elle est une scientifique d’origine Inuit dont les parents sont décédés à cause du changement climatique et des catastrophes qu’il engendre. La jeune fille décide alors de bâtir un vaisseau afin de trouver une nouvelle planète pour accueillir l’humanité.

Afin de l’assister dans sa tâche, elle a construit Melita. Cette dernière est une intelligence artificielle très sophistiquée qui apprendra peu à peu à devenir humaine et accompagnera Annaya dans ce voyage incroyable. Ce projet est vraiment excitent et nous misons beaucoup dessus en terme de travail et d’innovation.

nicolas alcala

360N : Si tout se passe bien, où te vois tu dans 10 ans ?

Dix ans c’est sacrément loin… J’espère surtout que je serais toujours en train de faire ce que je fais le mieux et qui me tient à cœur : raconter des histoires et utiliser la technologie afin d’améliorer notre façon d’interagir avec la narration. Je pourrais peut-être utiliser des technologies exceptionnelles comme des capteurs, des algorithmes voire l’intelligence artificielle afin de façonner des histoires ? C’est quelque chose sur lequel je travaillais récemment lors de mes études à la Singularity University.

360N : Comment vois tu le futur de la réalité virtuelle ?

Le futur impliquera divers logiciels tactiles et des nouvelles technologies incroyables qui pourront par exemple vous permettra de toucher et ressentir, interagir et petit à petit nous irons plus loin encore. On sera en mesure de vous mesurer et ainsi d’inclure ces informations à l’intérieur même de l’expérience. Il y aura une sorte de symbiose entre le contenu VR et l’utilisateur créant ainsi une expérience complexe et enrichissante.

nicolas alcala
À l’avenir, la VR pourra ne plus avoir revoir recours aux casques et fonctionnera grâce à des implants

Peut être qu’après cela on aura plus besoin d’utiliser un casque ? Il existera des implants neuronaux qui diront à vos yeux quoi voir et à votre corps que ressentir. La technologie est exponentielle, elle ne cesse de grandir à une vitesse étonnante. Si nous sommes là où nous sommes aujourd’hui, imaginez un peu ce que notre civilisation pourra faire dans cent ans ! Je pense sincèrement que d’ici vingt ans nous commencerons à voir émerger des technologies que nous pensions appartenir à la science fiction.

360N : As-tu un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous assistons peut être à la fin du monde… Je plaisante bien entendu. Je dirai que la réalité virtuelle est une opportunité unique de réinventer le langage et la façon dont les histoires sont racontées. Cela dépendra de nous et de l’utilisation que nous ferons de cette technologie, elle peut vraiment changer notre manière d’évoluer. La réalité virtuelle a un pouvoir de transformer et il ne tient qu’à nous de l’utiliser pour faire le bien.

Ci-dessous, une vidéo présentant le film en VR intitulé « Tomorrow » réalisé par Nicolás Alcalá :

Nous remercions Nicolás Alcalá d’avoir accepté de répondre à nos questions. Vous pourrez trouver plus d’informations sur le site de The Future Lighthouse ICI