Accueil News Il serait possible d’éviter le Motion Sickness lors de sessions en VR !
Il serait possible d’éviter le Motion Sickness lors de sessions en VR !
0

Il serait possible d’éviter le Motion Sickness lors de sessions en VR !

0

Connaissez vous le « motion sickness », que l’on appelle aussi cinétose ou plus simplement mal des transports ? Cette pathologie touche de nombreux utilisateurs de la réalité virtuelle, qui ne peuvent pas profiter pleinement de leur expérience VR à cause de nausées. Néanmoins, nous avons appris, grâce à une étude récente menée au Canada, qu’il était possible de prédire le Motion Sickness mais également l’éviter !

Une étude intéressante sur le Motion Sickness…

Pour que la réalité virtuelle avance et ait une place plus importante aux yeux du grand public, il faut traiter le problème du Motion Sickness. Certaines entreprises comme Feel Three ont d’ailleurs développé des dispositifs pour tenter de le résoudre. Cependant, une étude menée par des étudiants de l’Université de Waterloo (Canada) montre qu’il est possible de lutter efficacement contre ces symptômes, et même les prévenir !

Afin de savoir si une personne pouvait être sujette au Motion Sickness, les chercheurs ont tout d’abord mesuré la façon dont un individu utilise sa vision pour contrôler son équilibre. Ensuite, ils ont testé le temps de réponse de l’utilisateur face à un objet mouvant automatique. Enfin, l’expérience s’est conclue par une immersion en réalité virtuelle dans une application recréant la gravité zéro dans l’espace. L’étude s’est ainsi portée sur 30 participants en bonne santé, compris entre 18 et 30 ans.

Grâce à ces expériences, les chercheurs ont pu observer que le phénomène de motion sickness était principalement lié au contrôle de l’équilibre via l’ouïe et la vision. Comme ces deux paramètres sont propres à chacun, la gravité des symptômes varie en fonction de nos sens. En tenant compte de ces critères, il est tout à fait possible d’évaluer la tolérance d’une personne face à la VR et ainsi adapter l’expérience virtuelle.

motion sickness

Réduire le phénomène, puis l’éradiquer complètement

Le but de cette étude n’est pas seulement d’expliquer le phénomène de motion sickness. En effet, à terme, cette étude devrait servir de point de départ pour déceler ces symptômes avant même qu’ils n’apparaissent, mais aussi les traiter plus efficacement ! Ce traitement prendrait la forme d’interventions ciblées afin de réduire ces maux, voire de les éradiquer définitivement. Une bonne nouvelle pour la VR !

Si vous souhaitez retrouver l’intégralité de l’étude, rendez-vous ici. Avec ce papier, nul doute que la VR pourrait faire un bon en avant et ainsi toucher tout type de public…

Et vous, souffrez vous de vertiges pendant vos expériences en VR ? Avez vous trouvé un moyen de les éviter ?