Accueil News Japon : une école de la réalité virtuelle ouvre ses portes
Japon : une école de la réalité virtuelle ouvre ses portes
0

Japon : une école de la réalité virtuelle ouvre ses portes

0

Le Japon est définitivement une « smart nation » (= nation intelligente) qui regarde vers le futur. Nous parlons d’un pays qui dispose d’un ministère des technologies et de réflexions sur le futur. Les japonais sont des gens hyper-connectés et règlent même leurs problèmes personnels grâce à Pokémon Go et à la réalité augmentée. Le pays a même accueilli il y a peu le premier festival de pornographie en réalité virtuelle. Le monde en a conscience et Facebook regarde maintenant du côté de cette empire pour ses prochains investissements dans l’industrie de la réalité virtuelle. Il semblerait que ce pays ait franchi une nouvelle étape en créant la première école au monde dédiée à la réalité virtuelle, avec une vingtaine d’étudiants par classe.

 Japon: la « Virtual Reality Professional Academy » a sélectionné 20 étudiants japonais sur 350 ! 

La première promotion de cette école du futur est composée de la crème de la crème uniquement. En effet, et ce n’est pas une surprise, les candidatures ont afflué pour l’ouverture de la Virtual Reality Professional Academy du Japon. Cependant, soucieux de ne former que les meilleurs, l’école n’a retenu que les meilleurs profils. Cette école s’inscrira en complément des écoles traditionnelles puisque les cours sont de 5 heures par semaine et seront dispensés le samedi après-midi. Les cours auront bien entendu un lien avec la réalité virtuelle mais mettront surtout l’accent sur le côté « business » de la technologie, notamment grâce à des séminaires.

Gros bonus: l’enseignement est gratuit pour les élèves, financé par les entreprises qui espèrent ainsi former un « pool » de talents qu’elles pourront recruter par la suite. Ici, pas d’enseignants mais des « mentors », pas de devoirs mais des « quêtes », pas de groupes de travail mais plutôt des « guildes ». Cette initiative est bienvenue dans un pays où le taux de scolarisation recule. À quand la même chose en France ?