Home News Peut-on être “high” dans la réalité virtuelle ?
Peut-on être “high” dans la réalité virtuelle ?
0

Peut-on être “high” dans la réalité virtuelle ?

0

Ce n’est pas la première fois que réalité virtuelle et visions psychédéliques se tutoient. On pense notamment à ce projet de plantation de cannabis en réalité augmentée. On vous présente maintenant un nouvel événement qui devrait plaire à beaucoup d’entre vous : le Cyberdelics Incubator.

L’événement se déroule en Europe et plus précisément dans la ville de Londres.  L’atmosphère y est plutôt électrique pour cet événement qui vise à montrer les derniers projets artistiques relatifs aux visions psychédéliques. Seulement,  ce n’est pas une simple exposition ou un simple musée dans la mesure où vous avez d’autres éléments qui accompagnent votre visite. Parmi ces éléments,  on retrouve une musique techno qui bat son plein durant toute la visite et qui vous propulse tout doucement dans un état de transe  afin que vous puissiez mieux observer les oeuvres d’arts qui sont affichées !

Mais ce n’est pas tout. La visite ne s’arrête pas à de simples œuvre d’art et une musique techno en fond afin de rythmer vos pas. Vous avez également la possibilité d’enfiler un casque de réalité virtuelle et c’est là que les choses deviennent vraiment intéressantes.

Devenez  complètement “high” : une exposition  dans les quartiers ouest  de Londres  vous propose de découvrir des œuvre d’art  psychédéliques  tout en écoutant de la musique techno  et en enfilant un casque de réalité virtuelle.

Vous aurez à votre disposition des cabines spéciales pour chaque expérience psychédélique. Un peu comme si vous étiez  en plein milieu d’un trip sous LSD … sauf que vous n’avez consommé aucune drogue. L’idée ici  et de reprendre tous les “bienfaits”  de la drogue sans avoir aucun impact négatif sur votre santé. Plutôt pas mal non ? Envie d’essayer ?

Décidément,  la réalité virtuelle n’a pas de frontières. Elle peut être utilisée dans des domaines vraiment variés. De l’éducation  à la médecine  en passant par l’art  et maintenant la simulation d’états seconds ! On a hâte de voir de nouveaux projets comme celui-ci se développer dans le futur