Accueil News La caméra AR in-App de Facebook, un futur succès?
La caméra AR in-App de Facebook, un futur succès?
0

La caméra AR in-App de Facebook, un futur succès?

0

Facebook est un géant de la Silicon Valley que l’on ne présente plus. L’entreprise a dévoilé cette année, lors de la conférence F8, sa nouvelle plateforme de réalité augmentée nommée Camera Effects. Et, on ne va pas se le cacher plus longtemps, la plateforme de réalité augmentée est la promesse de belles expériences AR. Plus spécifiquement, Mark Zuckerberg a présenté une vidéo de démonstration durant laquelle une personne pouvait placer des filtres en réalité augmentée sur d’autres personnes tout en les superposant aux autres animations de la vie réelle. Dans la vidéo présentée, des requins imaginaires faisaient le tour d’un bol de céréales. La vidéo a également fait l’étalage de toutes les possibilités qu’offre le monde des jeux vidéos en réalité augmentée. Facebook fait le pari de la réalité augmentée et de ses potentialités, l’entreprise pense que la technologie est engageante et c’est bien pour cela qu’elle encourage les développeurs du monde entier à développer des « features » et des Apps AR.

La Camera Effects de Facebook est une plateforme AR qui fait le pari d’un boom de la réalité augmentée auprès des consommateurs dans les prochaines années!

Quelles sont les forces de Facebook pour se tailler la part du Lion sur le marché de la réalité augmentée? Tout d’abord, il faut le dire, Facebook bénéficie d’une forte communauté de développeurs chevronnés, prêts à mettre les mains « dans le cambouis » pour nous sortir des Apps AR toutes plus raffinées les unes que les autres. Oui, les développeurs de Facebook ont connu quelques échecs et certaines initiatives n’ont pas été récompensées. On pense, bien évidemment, à la plateforme de messagerie Facebook Messenger, qui n’est pas au niveau de ses concurrents Wechat, Whatsapp, Line ou encore Telegram. Cependant, Facebook reste une entreprise avec une « brand » de qualité et sait attirer les talents.

Quant aux faiblesses de l’entreprise de Mark Zuckerberg et de Sheryl Sandberg, elles existent également. Il faut le dire, peu de personnes utilisent la caméra in-App de Facebook, qui est pourtant le « lieu de domiciliation » des futures Apps AR. L’entreprise n’a pas su amener correctement les « Stories » à l’intérieur de l’App Facebook. Personne ne les utilise. Facebook n’a pas la possibilité de contrôler les « hardwares », contrairement à Apple, et, dans une moindre mesure, Google (à travers Android notamment)