Accueil News Donald Trump interdit la VR aux USA : « une invention du diable »
Donald Trump interdit la VR aux USA : « une invention du diable »
0

Donald Trump interdit la VR aux USA : « une invention du diable »

0

Coup de tonnerre sur les États-Unis. Une nouvelle fois son président Donald Trump se fait remarquer par son rigorisme et son autoritarisme. Ce dernier vient juste de signer un décret annonçant l’interdiction de « tout usage et toute commercialisation de projets, instruments et outils ayant un lien quelconque avec la réalité virtuelle ». La mesure devrait prendre en effet dès l’automne 2017 et indigne les entreprises de la Silicon Valley qui ont déjà réagi à travers différents communiqués.

Donald Trump justifie ce nouveau décret par une « meilleure moralisation de la société américaine » !

Au rang des justifications, on retrouve la « crise de valeurs » que subirait la société américaine selon le président récemment élu. Selon lui, la technologie de la réalité virtuelle ne contribuerait pas au progrès de la société, serait une « fausse technologie » qui conduirait à la distraction des américains et les détournerait de la valeur travail. Dans une courte allocution, le président Donald Trump a notamment évoqué les liens entre réalité virtuelle et pornographie, mentionnant une « technologie ludique, abstraite, qui ne s’attaque pas aux réels enjeux ». Le locataire de la Maison-Blanche se dit favorable au progrès et aux nouvelles technologies dans la mesure où celles-ci contribuent à faire évoluer les sociétés des économies développées.

Donald Trump voulait être l’ami des entrepreneurs de la Silicon Valley. Il semblerait cependant qu’il se soit attiré les foudres de certains d’entre eux. Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX, évoque notamment « un triste retour en arrière, un frein au développement d’une technologie prometteuse au nom d’une idéologie digne du 20ème siècle ». Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, évoque « une mesure absurde, une de plus, dans une Amérique qui ne fait que reculer et qui sera bientôt au rang de l’Europe ». Quant à lui, Tim Cook, se dit « déçu et frustré » de devoir abandonner son projet de lunettes Apple en réalité augmentée.

De notre côté, heureusement que nous avons des candidats favorables au développement de la VR et de l’AR en France.

Chez 360natives, nous aimons bien les poissons d’avril ! Cet article n’était donc qu’une petite plaisanterie pour l’occasion : Trump est d’ailleurs assez favorable aux nouvelles technologies aux Etats-Unis : « long live VR and AR » !