Home Dossiers La réalité augmentée à la rescousse des détaillants !
La réalité augmentée à la rescousse des détaillants !
0

La réalité augmentée à la rescousse des détaillants !

0

Les détaillants font face à de plus en plus de concurrence et la réalité augmentée pourrait bien être la technologique qui les sauvera de la faillite. Le ecommerce n’était responsable que de près de 8% des ventes de détail l’année dernière mais a notamment engrangé une croissance de 41%. La tendance est de plus en plus fort. Les consommateurs dépensent toujours 90% de leur budget pour le commerce de détails dans des magasins classiques, cependant la tendance n’est pas optimiste pour ces magasins « en dur ». De récentes estimations indiquent que la réalité augmentée et son marché vaudront près de 30 milliards de dollars d’ici 2020 , notamment boostée par la concurrence entre le commerce en ligne et les magasins. Utiliser la réalité augmentée permettra alors aux détaillants d’offrir des possibilités d’interactions avec les produits pour leurs clients. En effet, cette technologie permet de projeter et visualiser des objets virtuels dans un environnement réel, idéal pour apercevoir les contours, les formes, les couleurs et les matières d’un objet avant de l’acheter.

La réalité augmentée pourra devenir un avantage compétitif indéniable pour les détaillants qui veulent s’imposer face à la concurrence féroce des acteurs du ecommerce!  

En effet, le ecommerce dispose de plusieurs avantages par rapport aux acteurs traditionnels du marché de détail. Par exemple les entreprises ont des coûts d’inventaire beaucoup moins élevé et peuvent plus facilement atteindre une masse importante de consommateurs, notamment grâce aux canaux digitaux que les acteurs du ecommerce savent manier à la perfection.

Cependant, les consommateurs préfèrent voir, toucher et essayer un produit avant de l’acheter et cette tendance semble exister depuis des siècles et ne s’affaiblit pas. Se déplacer avant d’acheter? Il se pourrait bien que la réalité augmentée change ce paradigme. En effet, le contenu est de plus en plus réaliste et il sera bientôt équivalent de saisir son smartphone ou sa tablette et de projeter l’élément virtuel dans son salon avant de passer à l’acte d’achat.