Accueil Dossiers Les 5 challenges de la VR pour la médecine
Les 5 challenges de la VR pour la médecine
0

Les 5 challenges de la VR pour la médecine

0

  

 La réalité virtuelle a fait de grands progrès et elle contribue de plus en plus à développer le monde de la santé et de la médecine. Nous avons écris il y a peu des articles sur une sélection de projets assez géniaux qui combinaient la réalité virtuelle et la médecine. Aujourd’hui nous cherchons à savoir quels sont les challenges qui empêchent cette technologie d’exploser et de, au choix, nous trouver un vaccin pour le SIDA, redonner la vue ou allonger l’espérance de vie!

L’adoption par les consommateurs est l’un des plus gros challenges ! 

Même si les plateformes VR et AR sont de plus en plus accessibles, encore trop peu de personnes possèdent un casque VR ou un casque AR à la maison. La technologie coûte trop cher, l’équipement requis également. La réalité virtuelle, tout comme la réalité augmentée, est une technologie attractive mais pas encore assez pour qu’elle engage les masses. Cependant, vous avez de plus en plus d’alternatives économiques, à l’instar du Google Cardboard qui se vend pour une vingtaine de dollars.

Le contenu en réalité virtuelle n’est pas encore assez développé ! 

On le sait, le contenu est sympathique mais trop court et de qualité encore trop médiocre. On progresse chaque jour sur ce point mais pour l’instant la réalité virtuelle n’est pas … une autre réalité. Le sentiment d’immersion n’est pas encore parfait et certains ont même la nausée lorsqu’ils retirent le casque VR. Également, la quantité de contenu est encore trop limité, les bibliothèques ne sont pas assez remplies. C’est bien pour cela qu’Apple met à disposition des développeurs du monde entier l’ARKit, une plateforme qui permet de développer des Apps AR en un clin d’oeil. Attaquons nous aux 4 autres challenges.

Le challenge de la mobilité est bel et bien présent! 

Les utilisateurs sont maintenant habitués à recevoir du contenu digital de haute qualité et à haute fréquence sur leurs smartphones. Être emprisonné à un ordinateur et ne pas pouvoir profiter de la réalité virtuelle en dehors du salon? Hors de question. La technologie se doit d’être mobile. Et c’est d’ailleurs dans cette visée que le Taïwanais HTC vient de sortir le Standalone VR. Les chirurgiens pourront enfin sortir du bloc laboratoire avec leur casque.

La vitesse laisse encore à désirer ! 

Et oui, vous n’aurez pas une expérience VR de haute qualité si vous êtes au fin fond de la campagne chez vos grands parents. La VR est demandeuse en données et en chargement de contenu, alors vous avez intérêt à être branché sur la fibre optique, ce qui n’est pas le cas de tous les hôpitaux.

Et la sécurité, on en parle?

La réalité virtuelle est encore peu protégée et facilement attaquable par les pirates du web. Beaucoup de données sont enregistrées et diffusées au travers de cette application. Que se passera-t-il si les données d’un patient sont volées par des entreprises aux mauvaises attentions?