Home News Le calvaire des Rohingyas en 360
Le calvaire des Rohingyas en 360
0

Le calvaire des Rohingyas en 360

0

Un homme forcé d’enterré son propre enfant après avoir assisté à son massacre par un soldat des forces armées du Myanmar, une femme qui a été violée par un groupe de soldats, une autre femme qui a vu toute sa famille se faire assassinée et sa maison incendiée sous ses propres yeux – ces trois personnages ne sont qu’une infime partie des réfugiés Rohingyas qui racontent leurs histoires épouvantables dans un documentaire très réaliste qui est sorti mardi dernier.

Le documentaire s’appelle « Forced to Flee » (Obligés de Fuir) et a été lancé suite a un partenariat entre Contrast VR, qui est l’équipe de réalité virtuelle de la célèbre chaine Al Jazeera, et l’association Amnesty International. Les images et vidéos du documentaire ont été capturées dans le camp Kutupalong, au Bengladesh, qui accueille plus de 620 000 réfugiés Rohingyas qui ont fuit ce que l’ONU appelle une purification ethnique dans l’état voisin du Myanmar : Rakhine.

Contrast VR et Amnesty International s’associent pour créer un documentaire à 360 relatant les souffrances du peuple Rohingya, obligé à fuir le Myanmar ! 

Dans ce film immersif, les femmes et hommes Rohingya racontent les horreurs qu’ils ont subi, les tortures, les violations et spolations et appellent également le monde à intervenir en leur faveur . « L’un des éléments les plus puissants de cette narration à 360, c’est d’avoir une vue réellement immersive de l’ampleur de cette crise » a notamment déclaré Zahra Rasool, qui est l’éditorialiste en chef de Contrast VR.

Vous entendez seulement trois témoignages, mais vous pouvez apercevoir des centaines, voire des milliers de personnes, tout au long de la vidéo. Ainsi, vous pouvez imaginer des tonnes et des tonnes d’histoires épouvantables. En plus de cela, nous retrouvons des vidéos et des images satellites de villages mis à feu et à sang mais également une vue aérienne de l’immense camp de Kutupalong.

Ce n’est pas la première fois que la réalité virtuelle est utilisée pour sensibiliser le public à des causes qui importent. On se souvient notamment de l’organisation de défense des animaux Bite Back et de leur vidéo sur l’intérieur des abattoirs.