Home Apps VR Prenez l’avion en Business Class grâce à la VR
Prenez l’avion en Business Class grâce à la VR
0

Prenez l’avion en Business Class grâce à la VR

0

Dès que vous entrez dans l’Airbus, vous commencer à jalouser ces personnes confortablement assises. Ces fauteuils semblent si moelleux, ces écrans semblent si larges, ces couvertures semblent si douces. Malheureusement, votre ticket indique « tarif économique » et vous vous retrouvez une fois de plus dans un siège minuscule, les jambes recroquevillées, l’écran de télévision cassée et avec une alimentation douteuse. Et si, enfin, vous viviez un Paris-New York en Business Class ? C’est l’expérience que vous a proposé The Good Life & OpenSkies. Le voyage se passe au sein de la Business Class de Biz Bed by OpenSkies. Ceux qui ont pu essayer sont déjà convaincus.

En Business Class depuis le nouveau Printemps de l’Homme à Paris ! 

Oui, car il s’agit de réalité virtuelle. Vous ne monterez pas dans un véritable avion. Vous n’irez pas réellement à New York. Vous assisterez à cet agréable voyage depuis le 3ème étage du Printemps de l’Homme à Paris. C’est en effet pour fêter l’inauguration de ce nouveau Printemps que The Good Life et Open Skies proposent cette expérience. Seulement les deux sièges de la compagnie aérienne sont bien réels. Vous vous asseyez, vous enfilez le casque VR et hop vous êtes à bord d’un Paris – New York. L’expérience est si réelle que des utilisateurs ont essayé de toucher l’hôtesse de l’air qui les a accueilli au sein de l’avion. Le vol est pourvu d’animations qui vous permettront de profiter de toutes les caractéristiques qu’offrent un vol en Business Class. Une opération marketing efficace pour inciter les voyageurs à choisir des tarifs « premium » ?

Malheureusement, il est maintenant trop tard pour pouvoir essayer l’animation. En effet, les deux entreprises proposaient un vol Paris – New York jusqu’au 23 mars seulement ! Les heureux chanceux ont même pu profiter de bons de réductions sur les prochains vols de la compagnie Open Skies. Vont-ils accepter de voyager à nouveau en classe économique ? L’avenir nous le dira.