Accueil News VR : Facebook ne veut pas des avatars « trop ressemblants »
VR : Facebook ne veut pas des avatars « trop ressemblants »
0

VR : Facebook ne veut pas des avatars « trop ressemblants »

0

La réalité virtuelle est parfois une technologie assez surprenante. Mark Zuckerberg, le boss de Facebook, pense que c’est dans cette réalité qu’on passera le plus clair de notre temps dans le futur. Fini la timeline, les posts, les likes et les murs Facebook dans un univers en 2D un peu monotone. Le futur c’est le réseau social en réalité virtuelle où il vous suffira de tourner la tête à gauche pour voir vos potes de lycées tandis que votre famille se trouvera sur la droite. Derrière vous? Votre club de supporters et vos amis de l’association de pelote basque dans laquelle vous vous rendez tous les dimanches. Bien entendu, toutes ces personnes ne seront pas vraiment là et ce seront plutôt leurs avatars que vous aperceverez lorsque vous enfilerez votre Oculus Rift. En parlant d’avatar, si ceux-ci seront plus réalistes que ceux qu’on pouvait trouver sur Nintendo Wii, il semblerait que Mark tienne à ce qu’ils restent dans un esprit « cartoon » plutôt que trop réalistes. Vous aurez ainsi plus de chances d’évoluer dans un monde de bisounours plutôt qu’une reproduction virtuelle de votre ville natale.

Facebook veut des avatars aux airs sympathiques afin que le réseau social en réalité virtuelle ne vous procure que des sensations positives! 

Si les jeux vidéos à l’instar de FIFA ou PES essaient de rendre leurs avatars le plus réaliste possible (avec plus ou moins de succès), le réseau social de la Silicon Valley a volontairement décidé de donner un air de « cartoon » aux avatars virtuels. Certes, l’avatar sera ressemblant et vous sera probablement unique, cependant peu de chances qu’il reproduise vos traits fatigués, agressifs ou tendus !

Un avatar toujours sympathique, heureux et … invitant à la discussion donc, afin de dynamiser l’activité du réseau social. En effet, qui aurait envie de discuter avec un avatar mal rasé, à la mine patibulaire?