Home News Apprenez l’anglais grâce à la VR !
Apprenez l’anglais grâce à la VR !
0

Apprenez l’anglais grâce à la VR !

0

La réalité virtuelle n’en finit pas de faire ses preuves dans le domaine de l’éducation ! On connaissait déjà les musées en réalité virtuelle et l’invasion des casques de réalité virtuelle dans les écoles de commerce. Nous avons maintenant des expérimentations pour apprendre l’anglais aux plus jeunes grâce à la VR. En effet Occitanie, dans les prochaines semaines, des lycéens vont commencer à apprendre l’anglais grâce à la réalité virtuelle.

Comment cela va-t-il se dérouler ? Les élèves seront plongés dans un monde totalement virtuel et artificiel (jusque là, c’est la réalité virtuelle telle que nous la connaissons) et pourront créer des projets en 3D, mais également les partager avec leurs amis et leurs camarades. Le partage ne s’arrête pas au périmètre de leur salle classe puisque ces élèves pourront également faire part de leurs travaux … à des correspondants étrangers. Ils ne rencontreront peut-être jamais ces étudiants vivants de l’autre côté de la Manche, de l’Atlantique ou de la Méditerranée mais auront au moins le plaisir de les côtoyer dans une nouvelle dimension, celle de la réalité virtuelle. En locurrence, c’est avec une classe d’élèves de Stuttgart (en Allemagne) que se fera la première expérimentation :  «Ces élèves vont avoir les mêmes activités que les nôtres en France, et la langue de communication entre les deux pays sera l’anglais», détaille Christophe Piombo, délégué académique au numérique.

La réalité virtuelle permettra à des élèves français d’apprendre l’anglais (et d’autres langues étrangères) en rencontrant « virtuellement » des correspondants étrangers !

Ce projet est porté par l’académie de Toulouse et cofinancé par le ministère de l’Éducation nationale, ce qui donne de l’espoir pour l’innovation dans les programmes scolaires en France.  Le projet se nomme APLIM et permettra aux petits français de ne plus être à la traîne en ce qui concerne l’apprentissage de l’anglais et des langues étrangères en général :  «On sait que les jeunes sont toujours en quête de nouveaux outils, donc cela crée un facteur de motivation supplémentaire, explique Sabine Aligé, inspectrice de l’Éducation nationale en lettres-anglais.