Accueil Casques AR AirScouter de Brother : de la concurrence pour Hololens ?
AirScouter de Brother : de la concurrence pour Hololens ?
0

AirScouter de Brother : de la concurrence pour Hololens ?

0

Le marché de la réalité augmentée est dominé par l’Hololens. Le petit bijou de Microsoft a réussi à s’imposer dans de nombreux foyers et ne voit pas d’ombres sur son empire. Cette domination n’a pas fait peur à Brother qui a prévu, à son tour, de sortir une paire de lunettes de réalité augmentée : les AirScouter. D’abord pour une commercialisation B2B, le produit devrait arriver chez les particuliers dans un second temps.

AirScouter : ressemblez à un Sayan pour 2 000 euros

En effet, vous verrez probablement la ressemblance avec les scouteurs des Sayans de Dragon Ball Z. Vous aurez donc un casque en forme de serre-tête équipé d’un miroir qui se place sur un seul oeil. Les lunettes présentent plusieurs points faibles cependant. Vous devez par exemple utiliser un cable HDMI pour pouvoir utiliser les lunettes avec des appareils connectés. Également, une résolution de 720p qui ne semble pas adaptée à la petite taille de l’écran. Enfin, il est dommage de ne pouvoir utiliser la lunette qu’avec un seul oeil, ce qui perturbe l’expérience de réalité augmentée et qui peut rapidement provoquer des migraines.

L’appareil bénéficie d’une autonomie de 4 heures et vous permettra de regarder des vidéos pendant que vous vous affairez à d’autres choses. Idéal pour pouvoir regarder des clips tout en travaillant. On a cependant du mal à imaginer des usages professionnels de ces lunettes. Améliorer la productivité ? Pas sûr que les employés soient productifs en regardant des vidéos et soient ainsi déconcentrés pendant leurs horaires de travail. C’est pourtant ce genre d’objectifs que devra viser Brother si elle souhaite commercialiser avec succès son produit auprès des grandes entreprises. La connectivité HDMI s’impose comme un problème de taille à l’heure où tous les produits technologiques font l’économie de fils et de distance. Un point à travailler donc, au côté de nombreuses améliorations potentielles.